top of page

Tétine et langage, quel impact ?

Dernière mise à jour : il y a 1 jour



Les bienfaits de la tétine les premiers mois

Dès la naissance, les adultes repèrent vite les bébés « téteurs » (qui tirent de suite sur leur sucette) de ceux qui ne sont pas intéressés par cet objet en caoutchouc qu’ils mâchent et recrachent très vite. Si la recherche* a montré un effet bénéfique de l’utilisation de la tétine les premiers mois (elle réduirait de 92% le risque de mort subite du nourrisson), la sucette va également bien souvent rendre service aux parents.

Alors même que certains s’étaient dit qu’ils ne seraient pas de « ceux-là », les cris stridents de bébé ont eu raison d’eux et bébé se retrouve parfois rapidement avec une tétine dans la bouche. Les parents découvrent alors des propriétés apaisantes permettant de calmer les pleurs de leur boutchou. Cette succion dite « de réconfort » est d’ailleurs d’autant plus observée chez les nourrissons prématurés.

La succion est un phénomène naturel, spontané et physiologique, permettant un auto apaisement et une auto régulation du niveau de stress et de la douleur, grâce à la sécrétion d’endorphine (l’hormone du plaisir). Ceci permet de comprendre pourquoi un enfant parviendrait mieux à s’endormir avec une tétine ou son pouce.


D'autres moyens que la tétine pour apaiser...

Si la succion est une activité auto régulatrice et peut être réconfortante en cas de stress, elle est loin d’être un besoin universel. Certes, les premiers mois, tous les nourrissons ont besoin d’assouvir leur réflexe de succion, mais chacun le fait par le moyen qui lui convient le mieux (bien souvent par le sein ou le biberon). Il est alors inutile d’introduire une tétine dans les habitudes quotidiennes au risque de faire interférence avec l’allaitement, bébé ne sachant plus très bien « à quel sein se vouer ».


En cas de gros chagrin, il est préférable de n’utiliser la tétine qu’en dernier recours au risque de ne traiter que le symptôme émotionnel (les pleurs) et non la cause. De plus, la tétine peut devenir l’unique ressource de consolation si bébé s’habitue à se calmer systématiquement avec sa tétine. Or, le portage, les mots et l’intonation permettent de vivre d’intenses moments de communication avec bébé dès les premières semaines.


A chaque tétine sa taille, sa forme et sa matière (silicone ou latex). La téterelle de certaines sucettes serait plus ergonomique que d’autres et respecterait la position de la langue au palais diminuant le risque de déformation de la dentition. Au-delà de 2 ans, une étude a montré que la tétine peut toutefois avoir un effet néfaste sur la morphologie du palais* et augmenter les infections ORL.

Impact de la tétine sur le langage

Pour ce qui est de la parole, la tétine est loin d’être la meilleure amie du développement du langage. En effet, le langage s’aquérant par imitation, les tout-petits perçoivent d’autant mieux les sons lorsqu’ils peuvent libérer leur langue pour les répéter. La recherche* a montré qu’une fois en bouche, la tétine gêne la discrimination auditive entre les sons.


De plus, une étude de 2012* a montré qu’un usage excessif diminue l’empathie (la capacité à comprendre les émotions des autres) en altérant le mimétisme facial, rendu plus difficile avec cet objet en bouche.

Passés 18 mois, tétine et langage ne font pas bon ménage : la tétine inhibe la parole spontanée de l’enfant et cultive le côté « bébé » ne donnant pas vraiment envie à l’enfant de grandir. Elle empêche la tonicité naturelle des muscles de la bouche et des lèvres, ne favorise ni une déglutition fonctionnelle ni une bonne mastication.

Il peut être intéressant de proposer à l'enfant le jeu de la "Gym de la bouche" pour lui faire découvrir les possibilités de sa sphère oro faciale https://www.loulilou.fr/affiches-langage et le rendre acteur de sa belle parole.



Bien souvent, l’utilisation de la tétine évolue naturellement avec le temps. Spontanément, beaucoup d’enfants la délaissent vers 8-9 mois. Parfois, elle devient un partenaire de jeu, à interpréter alors comme un signe pour commencer un « sevrage ». Mais elle peut aussi perdurer dans le temps, jusqu’au jour où l’enfant décidera lui-même de l’offrir au Père Noël...


*Mort Subite : selon une enquête de 2005 publiée dans le British Medical Journal


* Effet sur le palais : Adair S. M., et al., “Evaluation of the effects of orthodontic pacifiers on the primary dentitions of 24 – to 59-month-old children : preliminary study”, Pediatric Dentistry, vol. 14, 1992, n° 1.


*Effet sur les sons : Bruderera Alison G., “Sensorimotor influences on speech perception in infancy”. PNAS. Publié en ligne le 12 octobre 2015, doi : 10.1073/pnas.1508631112.


* Effet sur l’empathie : Niedenthal, et al., “Negative Relations Between Pacifier Use and Emotional Competence”, Basic and Applied Social Psychology, vol. 34, 2012 – Issue 5.


Bienvenue dans cette vidéo. Pourquoi la tétine peut-elle gêner la mise en place de la parole ?

8 enfants sur 10 utilisent ce petit objet en caoutchouc qui peut avoir un effet apaisant, mais aussi être un bouchon à parole. Eh oui, passés les 18 mois de votre enfant, l'utilisation excessive de la tétine peut nuire au développement de son langage. Avec cet objet en pleine bouche, votre enfant voit sa prise de parole entravée et son articulation modifiée.

De votre côté, vous avez sans doute remarqué qu'il vous est plus difficile de le comprendre avec cette tétine en bouche. Mais pourquoi gêne-t-elle la mise en place de la parole ?

Parce que la tétine plaque la langue sur le plancher de la bouche, empêchant cette dernière d'être mobile. Or, beaucoup de sons vont nécessiter que la langue bouge et plus précisément qu'elle aille au palais. Regardez le /N/T/B/L se font en haut.

Avec une tétine, la langue de votre bout'chou est maintenue en bas, elle ne peut ni faire ses explorations naturelles, ni se muscler. Petit à petit, en cas d'utilisation excessive, ce sont tous les muscles de la sphère bucco linguale, la langue, les lèvres, les joues qui vont manquer de tonicité. Cette absence de tonus et de mobilité vient donc entraver la future articulation.


De plus, comme la langue ne peut pas aller au palais et que les mâchoires ne sont pas serrées, la déglutition de l'enfant est moins efficace. La salive s'évacue moins bien.

Enfin, sa respiration, qui devrait être nasale au repos avec une tétine, reste buccale bouche ouverte.

Voilà pourquoi l'enfant a souvent du mal à gérer sa salivation et il arrive parfois qu'il bave.

J'espère que l'impact de la tétine sur le langage de l'enfant n'aura plus de secret pour vous. Alors, à vous de jouer et n'hésitez pas si vous voulez me poser une question.


Bienvenue dans cette vidéo Conseil, pour utiliser la tétine avec discernement.

Vous trouvez que la tétine, la teute, la tute, vous rend service pour calmer des pleurs intempestifs ?

Conseil N°1, dites-vous que votre parole, vos bras et votre intonation sont une bien meilleure alternative au "réflexe tétine". Vous avez l'impression que votre enfant est dépendant à la tétine ?

Conseil N°2, vous pouvez lui expliquer les moments au cours desquels il peut la prendre, par exemple à la sieste. Pourquoi ne pas ritualiser l'endroit où il la range, dans son lit et inciter l'enfant à la poser quand il n'en a plus besoin ?

La tétine cultive le côté bébé.

Conseil N°3, il est important que vous lui donniez envie de grandir. Dès le début, parlez-lui du moment où il n'aura plus tétine.

Vous en avez marre des réveils nocturnes dus à la perte de la tétine.

Conseil N°4 : au lieu de mettre 5 tétines à disposition dans le lit, je vous invite à lui donner un substitut, un doudou imprégné de votre odeur qui progressivement, prendra le relais.

Pensez-vous qu'un énorme élément en plastique placé dans votre bouche vous donnerait envie de prendre la parole ?

Conseil N°5, libérez la place dans la bouche de votre enfant pour qu'il ait envie de parler et qu'il puisse vous dire ses premiers mots ! Je vous conseille de demander systématiquement à l'enfant de retirer sa tétine quand il veut parler.

La tétine empêche la langue de se muscler.

Conseil N°6, pourquoi ne pas mettre en place la Gym de la bouche à partir de 3 ans ? Je vous invite à regarder la vidéo qui est dédiée. Cette gym serait également utile contre les problèmes de salivation.

Vous avez remarqué que votre enfant est souvent bouche ouverte et qu'il peut baver ? Conseil N°7 : Apprendre à votre enfant qu'au repos sa bouche et ses lèvres sont fermées, sa respiration est nasale. Vous pouvez lui montrer que lorsqu'il mâche, ses élèves doivent être fermées. Cela lui apprendra à contrôler ses muscles. La déglutition mature viendra naturellement ensuite.

Et la déformation du palais dans tout ça ?

Conseil N°8, le risque est bien réel, il vaut mieux éviter d'accrocher le doudou au porte-tétine, vous allégerez ainsi le poids qui contraint la mâchoire de votre enfant.

J'espère que cette vidéo "Conseils pour utiliser la tétine avec discernement" vous a été utile, alors à vous de jouer !



136 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page