top of page

Les premières phrases

Dernière mise à jour : 5 juil. 2023



Vers 18 mois, l'enfant parvient à se représenter le système phonologique* de sa langue maternelle et à produire des sons dans la limite de ses possibilités articulatoires liées à son jeune âge.

Généralement, le tout-petit s’exprime déjà par quelques mots isolés sous forme de « mots phrases ». Il utilise un mot, qui signifie en réalité une phrase entière. Par exemple, si l’enfant dit /DODO/, cela signifie « je veux faire dodo » ou encore « le lit, c’est pour faire dodo ».

La prochaine grande étape du développement du langage sera quand l’enfant associera 2 mots ensemble. Cette capacité peut déjà s’observer dès 15 mois pour certains, plus tard pour d’autres. Cette juxtaposition de 2 mots prend la forme d’un énoncé avec deux noms communs à la suite, par ex. /VOITU PAPA/ ou bien par un verbe suivi d’un nom /PATI MAMA/, à comprendre comme « maman est partie ». Il s’agit en fait des premiers pas de l’enfant vers la syntaxe ; ses toutes premières phrases font leur apparition ! En effet, à cet âge, l’enfant distingue déjà le nom du verbe. Il repère des formes verbales dans la parole de l'adulte qu'il tente d’appliquer dans ses énoncés. Vers 18 mois, l'intonation aura une fonction syntaxique importante puisqu'un même énoncé de l’enfant peut exprimer différentes intentions selon la mélodie de sa phrase. Ainsi, avec des moyens linguistiques simples, l'enfant accomplit des actes de langage différents : soit il nous déclare quelque chose ou exprime sa satisfaction, soit il nous pose une question…

En expression, le jeune enfant de 18 mois dit autour de 20 mots plus ou moins bien articulés. La composition de son stock lexical est un mélange d'objets familiers (VOITU / DOUDOU, BALLON), de personnes de son entourage, de changement d'état (TOMBÉ / PATI), de sentiments immédiats, d’onomatopées (BOUM) et de mots à connotation sociale (AWA – au revoir / BRAVO). Vers 20 mois, l'enfant est capable de s’exprimer en utilisant 4 à 10 nouveaux mots par jour, quelle capacité hors norme !

A 18 mois, l’enfant nomme les personnes de son entourage (PAPA/ MAMAN / DOUDOU) et les parties du corps. Il apprécie de tourner les pages du livre, de montrer ou de nommer les animaux sur un imagier lors d'un moment privilégié avec l'un de ses parents. Il commence à faire de longues conversations avec ses poupées ou son doudou. Vous pourrez observer que l'enfant s'amuse à écouter et à imiter les bruits de son environnement (VROUM / PIMPON) et les bruits d'animaux (MEUH). Il aime chantonner une comptine, y associer des gestes ou simplement imiter l’adulte en faisant (ALLO) en mettant sa main sous sa joue. Le "NON et la négation" commencent à émerger vers 18 mois d’abord par un mouvement de tête, pour être ensuite oralisés dans des phrases négatives de 2 mots comme (PAS BEAU / VEUX PAS).

L’enfant comprend bien plus de mots qu’il n’en utilise, environ 190 mots à 18 mois, puis autour de 300 mots à 2 ans, ainsi que des petites phrases simples en rapport avec une situation immédiate, par ex. "il est tombé doudou". Il comprend les questions "où, quoi, qui" car il est très attentif au sens des mots. Il désigne souvent les parties de son corps à la demande, tout comme les animaux de la ferme ou les objets familiers.

Au fil du temps, l'enfant étend son vocabulaire et la longueur de ses phrases grâce aux interactions vécues avec son entourage et à ses temps de jeu libre avec des objets du réel. *Système de l’ensemble des sons d’une langue




Bienvenue dans cette vidéo "Spécificité du langage à 18 mois".

Vers 18 mois, le jeune enfant s'exprime habituellement par des mots isolés, sous forme de "mots phrase". Mais bien souvent, l'enfant combine déjà 2 mots ensemble. On parle alors de première phrase, par exemple, quand il dit "tombé doudou".

Un beau jour à la crèche, voilà que votre petit bout appelle sa référente "Tata" ou pire "Mama"... Rassurez vous, aucun stress à avoir, cela s'appelle l'effet de généralisation. Ce phénomène est propre à ce stade de développement du langage, l'enfant utilise les premiers mots de manière générique, comme pour définir une catégorie tout entière. Par exemple, s'il dit "papa" face à un parfait inconnu dans la rue, c'est normal ! C'est parce que pour l'instant, le mot "papa" désigne la catégorie des adultes masculins, à savoir le voisin, le monsieur le boulanger. Au fur et à mesure, chaque nouveau mot appris remplacera cette utilisation générique. Tant et si bien que le mot "Papa" ou "Mama" n'évoquera qu'une personne unique et irremplaçable, vous.

À 18 mois, l'enfant répète beaucoup, c'est l'âge d'or pour toutes les imitations. Voilà votre petit qui s'amuse à imiter les bruits poète digne à imiter nos tics de langage. Un beau matin, il vous sort des "donc donc donc" à tout bout de champ simplement par mimétisme. Sans oublier l'imitation de nos onomatopées "Badaboum".

L'une des grandes joies de l'enfant à cet âge, est souvent l'imitation des cris d'animaux, petit plaisir qui va durer très très longtemps. Attention, lors de cette découverte, à vous de lui donner le bon exemple. "Tu vois la vache ? Elle fait meuh." Et non, "voici la meuh ou voici le ouaf-ouaf".

J'espère que cette vidéo, spécificité du langage à 18 mois, vous a éclairé alors à vous de jouer !


Bienvenue dans cette vidéo "Petits conseils d'éveil langagier à 18 mois".


Afin de bien accompagner l'enfant de 18 mois dans le langage, je vous invite à vous intéresser à ce qu'il fait, à reformuler ses propos, à l'encourager par vos sourires et à lui parler normalement. Il vous suffira d'employer des phrases courtes, des mots simples mais appropriés.

Les meilleurs moments pourraient changer sont les moments du quotidien, le bain, l'habillage, les Jeux, le change ou encore les sorties au parc.


Comme à cet âge, l'enfant adoré, tout ce qui est sonore et qu'il cherche à vous imiter, amusez-vous ensemble.

Tout objet à son petit bruit : "Pouet, Paf, Boum, Toc". En plus, tout animal a son cri "miaou". Eh oui, ces petits mots, courts et ludiques sont en lien avec une situation immédiate. Résultat, l'enfant les retient facilement et en plus il favorise les interactions.

Si votre enfant est de nature plus réservé, vous pouvez parfois l'aider en lui proposant des phrases récurrentes qu'il pourrait compléter. "Je vais mettre à couler ton ...bain !"

Une chose importante sera de ne pas anticiper ces demandes. Je m'explique, ne lui donnez pas ce qu'il montre avant même qu'il ait émis un son ou dit un mot. C'est très important de lui laisser le temps d'exprimer sa demande.

S'il a du mal à l'organiser et qu'il préfère pointer du doigt, n'hésitez pas à formuler à sa place pour lui présenter le modèle, par exemple "De l'eau ? Oui, c'est de l'eau. Tiens, voilà de l'eau".


Instaurez déjà des petits rituels d'histoires à partir d'albums avec héros récurrents. Exemple "Tchoupi, Petit ours brun".

Découvrez avec lui les premiers imagiers. Vous pourrez ainsi nommer les animaux : "Tu vois, c'est le lapin ou voici les oreilles du lapin".

Puis vous pourrez lui faire des demandes à 2 éléments.

"Tu me montres la queue de la vache ?

Tu me montres la queue du lapin ? "

J'espère que cette vidéo, petit conseil d'éveil langagier à 18 mois, vous a donné des idées, alors n'hésitez pas, à vous de jouer !

38 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page