top of page

Le bilinguisme freine-t-il le développement du langage ?

Dernière mise à jour : 5 juil. 2023


Certains parents peuvent éprouver parfois certaines inquiétudes et se poser des questions avant la mise en place d’un bilinguisme.

Par exemple : Est-ce que cela va freiner l’acquisition du langage, y a-t-il un âge idéal pour introduire le binguisme, comment le mettre en place... ?


Que la nature est bien faite ! A la naissance, les bébés sont capables de reconnaître tous les sons de toutes les langues du monde. Dès ses premiers jours de vie, le nourrisson sélectionne dans la masse sonore les sons pertinents de sa langue maternelle. Il lui faudra un an pour discerner tous les contours de sa langue maternelle (mélodie, rythme, répertoire vocalique et consonantique) et en devenir l’expert.


BIENFAITS DU BILINGUISME POUR L’ENFANT

Contrairement à certains a priori, le bilinguisme n’est pas nocif pour l’enfant. Je dirais même qu’il est très porteur d’un point de vue cognitif car il va développer des habiletés précises, telles que l’attention sélective, la concentration et la structure de la langue. Il ne gênera nullement le développement du langage, mais favorisera plutôt la plasticité neuronale. En effet, l’enfant va traiter plus d’informations qu’un enfant tout-venant et donc connecter plus de neurones précocément.

En parlant deux langues, le jeune enfant améliore également sa flexibilité mentale. Il pratique sans cesse une gymnastique cérébrale pour « jongler entre les deux langues » et passer d’une langue à l’autre.

Alors, oui, la seule différence (par rapport à un enfant unilingue, qui n’entend qu’une langue) que vous remarquerez peut-être chez votre jeune enfant sera un vocabulaire moindre. Vous aurez l’impression que l’enfant vous dit moins de mots qu’un enfant qui ne parle qu’une seule langue. Jusqu’à 6 ans, l'enfant voit son stock lexical réduit en expression dans chacune des deux langues. Mais si vous additionnez le vocabulaire de chacune des deux langues, l’ensemble du stock lexical sera plus riche que celui d'un enfant unilingue !

Donc, aucune inquiétude à avoir…


ELEMENTS QUI CONTRIBUENT A LA REUSSITE DU BILINGUISME

· LA LANGUE MATERNELLE

Même si le parent était plutôt doué à l’école dans une langue étrangère, ce n’est pas pour autant que cela suffit pour mettre en place un bilinguisme avec son enfant.

Par exemple : Il ne s’agit pas de se réveiller un matin en se disant que l’anglais précoce, c’est tendance et se mettre, du jour au lendemain, à parler anglais à son bébé alors que vous êtes de langue maternelle française !

En effet, quand on parle de « bilinguisme », il s’agit d’introduire une deuxième « langue maternelle » (et non pas une « langue que le parent parle bien »). Donc, le bilinguisme ne s’envisage qu’au sein de familles multiculturelles.


. LA REFERENCE DE LANGUE

Une fois ce postulat de base posé, vous connaissez sûrement l’importance chez le jeune enfant d’avoir des repères stables. Lors de la mise en place d’un bilinguisme, l’enfant va avoir besoin d’identifier un référent stable pour chaque langue (ex. papa - l’anglais, maman - le français).

Trop souvent, les adultes veulent parler les deux langues en même temps et les mélangent. Or, ceci n’aide pas l’enfant à bien poser la structure grammaticale et syntaxique de chaque langue. Il est préférable que chaque parent reste « l’ambassadeur de sa langue maternelle », portée avec plaisir et fierté !

Ceci reste valable même si l’enfant vous pose la question dans la langue dont vous n’êtes pas le référent.

Par exemple : Je suis « l’ambassadeur » du français et mon enfant me pose une question en anglais. Eh bien, même si je sais parler anglais, je garde ma ligne de conduite : je lui réponds en français.

L’enfant va très vite compartimenter son esprit et structurer son mode de communication : avec papa, c’est telle langue et avec maman, c’est telle autre.

Et qu’en est-il de la langue parlée entre les parents, laquelle choisir ? Est-ce l’une des deux langues dont les parents sont les référents ou une 3ème langue ? Ce choix leur appartient et n’influence pas la mise en place du bilinguisme pour l’enfant.


QUAND METTRE EN PLACE UN BILINGUISME ?

Si vous respectez les principes cités plus haut, vous pouvez dès la naissance mettre en place un bilinguisme. L’enfant développera son langage à la même vitesse qu’un enfant unilingue. Si parfois certains parents semblent observer un « retard d’entrée dans le langage », les scientifiques expliquent que ce décalage est lié à une lignée familiale (famille dans laquelle les enfants ont de coutume parlé tard) plutôt qu’au bilinguisme. On parle d’héritabilité (et non d’hérédité).

Ainsi, en gardant à l’esprit ces lignes directrices, vous pourrez aisément introduire un bilinguisme, voire même un trilinguisme !

Par exemple : Dès leur naissance, mon frère a parlé à ses filles en français, sa femme en anglais (elle est d’origine philippine) et la nounou en tagalog (dialecte philippin). Ses deux filles font aujourd’hui des études brillantes et sont aussi à l’aise dans les trois langues.

Donc tout est possible...

Cependant, n’oublions pas qu’une langue doit se pratiquer pour rester vivante dans nos coeurs et nos esprits.


Bienvenue dans cette vidéo "Eléments clés pour que bilinguisme rime avec succès".

Le bilinguisme est le fait que l'enfant soit exposé à un bain de langage de 2 langues différentes.

Le premier élément clé qui contribue à la réussite de la mise en place d'un bilinguisme est la langue maternelle. Eh oui, même si vous étiez plutôt doué au lycée en langues étrangères, cela ne suffit pas. Il ne s'agit pas de se réveiller un matin en se disant que l'anglais précoce, c'est cool. C'est tendance et de se mettre du jour au lendemain à parler anglais à votre bébé alors que vous êtes français.

En effet, quand on parle de bilinguisme, il s'agit d'introduire une 2e langue maternelle, donc le bilinguisme ne s'envisage qu'au sein de familles multiculturelles.


Le 2e élément clé va être la référence de langue. Lors de la mise en place du bilinguisme, l'enfant va avoir besoin d'identifier un référent stable pour chaque langue. Exemple, papa, l'anglais, maman, le français.

Trop souvent, les adultes veulent parler les 2 langues en même temps et les mélangent. Or les premières années, ceci n'aide pas l'enfant à bien poser la structure grammaticale et syntaxique de chaque langue. Il est préférable que chaque parent reste l'ambassadeur de sa langue maternelle, qu'il incarne avec plaisir. Et fierté.

Exemple, je suis la référente du Français et mon enfant me pose une question en anglais, et bien, même si je sais parler anglais, je garde ma ligne de conduite. Je lui réponds en français.

L'enfant va très vite compartimenter son esprit et structurer son mode de communication avec papa, c'est telle langue avec maman, c'est telle l'autre.

J'espère que cette vidéo "Eléments clés pour que bilinguisme rime avec succès" vous a éclairé, alors à vous de jouer !

Bienvenue dans cette vidéo "Questions-réponses autour du bilinguisme".

Y a-t-il un âge idéal pour mettre en place un bilinguisme ? Inutile de vous dire que les enfants sont bien plus doués que nous dans la rapidité d'acquisition d'une langue étrangère.

Le bilinguisme peut donc être mis en place dès la naissance, à partir du moment où chaque parent représente fièrement sa langue maternelle.

"Est-ce que le bilinguisme va freiner l'acquisition du langage ?"

Cette question est un à priori qui revient régulièrement. J'ai la joie de vous annoncer que le bilinguisme n'entraîne nullement un retard de langage. Bébé apparaîtra peut-être parfois plus silencieux qu'un bébé unilingue, mais c'est parce qu'il observe et absorbe une somme d'informations considérable. Sachez que dans l'absolu, aucune recherche ne montre que l'enfant bilingue parlera plus tard qu'un enfant unilingue.

"Quel langue bébé parlera il en premier ?"

Il est assez fréquent que bébé commence à parler dans la langue dite majoritaire, celle de la Communauté. Par exemple le français de la crèche, qui est souvent celle qui l'entend le plus.


"Qu'appelle t-on la langue dominante ?"

Il s'agit de la langue dans laquelle, au fur et à mesure des années, l'enfant se sentira le plus à l'aise.

J'espère que cette vidéo "Questions-réponses autour du bilinguisme" n'aura plus de secret pour vous. Alors, à vous de mettre en pratique et en cas de doute n'hésitez pas à poser une question.


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page